jeudi, octobre 22

C’est un autre des gros chantiers à venir à Cannes. « Un projet majeur et emblématique. Une opération de rénovation urbaine, sans doute la plus importante du département », affirme sans ambages David Lisnard, à propos de La Croisette.

Après avoir joué le marchand de sable pour élargir les plages, la Ville entend sonner le réveil de la belle endormie, via son projet intitulé La Croisette réinvente sa légende. « On va rénover tout ce qui n’a pas été touché depuis les années 1960, depuis le trottoir Sud, jusqu’aux pieds des palaces. »

Embellissement et modernisation sont les maîtres mots de ce vaste programme sur trois kilomètres linéaires du Palais des Festivals au Palm Beach, qui doit débuter fin 2021 pour être livré fin 2024.

D’ici là, le boulevard mythique où se font face boutiques de luxe et sports nautiques, aura changé de visage. Mais il devra conserver tout son attrait touristique.

Parallèlement aux travaux de rénovation réalisés dans les hôtels et les établissements balnéaires, il s’agira d’élargir la promenade du Bord de mer, tout comme le trottoir Nord qui longe les enseignes de prestige. Au sol, des matériaux nobles, et une piste cyclable côté Sud (réversible pour la logistique des plages).

Afin de protéger la Croisette de toute attaque au véhicule bélier, il faudra envisager un autre système, plus esthétique, que les grosses jarres implantées depuis l’été 2018. Éclairage et végétalisation figurent aussi dans le cahier des charges auquel devront se soumettre les participants d’un concours international pour décrocher ce marché, estimé à 133 M€.

Avant le relooking en surface, il faudra d’abord refaire tous les réseaux en sous-sol. Un système de thalassothermie permettra d’utiliser l’eau de mer pour chauffer les palaces en hiver, et refroidir la température en été.

Le reste du chantier s’effectuera en quatre tranches : du Palais au square de la Roseraie (élargissement des trottoirs et piste cyclable) ; le square de la Roseraie (création d’un théâtre de la Mer, jardin exotique, skate-park paysager) ; les jardins du Port Canto (un parc urbain destiné à la promenade en famille) ; square Verdun et jardin Albert 1er (végétalisation accrue, éclairage, revêtement, mobilier urbain…).

Pour l’heure, les élus ont voté un programme d’études préalables de 3,7 M€

L’appel d’offres doit être lancé en octobre ou novembre prochain, afin que le prestataire soit désigné durant le deuxième trimestre 2021. Avis aux candidats!

Source : Nice Matin

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.magazinechic.com comme source. Merci. La Rédaction.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram