mardi, octobre 12

La greffe capillaire est une technique chirurgicale pratiquée sous anesthésie. Elle consiste à prélever des cheveux sur la couronne arrière puis les implanter sur la surface dégarnie de la couronne vertex des personnes souffrant d’alopécie ou de calvitie. La couronne arrière correspond à la partie basse du cuir chevelu où les cheveux ne tombent généralement pas, tandis que celle du vertex représente la zone souvent affectée par la calvitie. Cette greffe permet de traiter les problèmes de pertes de cheveux sévères. Alors à qui s’adresse-t-elle exactement ?

Greffe capillaire à partir de quel âge ?

Il n’existe pas un âge prédéfini auquel les personnes souffrant d’alopécie peuvent recourir pour réaliser cette opération. Pour savoir à quel âge effectuer une greffe de cheveux, vous devez faire quelques analyses. Notez que l’alopécie touche 85% des hommes à partir de 50 ans. Dans certains cas, elle affecte précocement des jeunes âgés d’une vingtaine d’années.

Greffe de cheveux : convient-elle aux jeunes de moins de 30 ans ?

La greffe capillaire n’est pas la première alternative à choisir dès les premiers signes de perte de cheveux. Bien que les jeunes soient également touchés, il est préférable qu’ils attendent 30 ans pour réaliser une greffe de cheveux durable dans le temps. Il s’agit de l’âge idéal pour mieux appréhender la manière dont l’alopécie évoluera.

Réaliser précocement cette opération vous permet seulement de résoudre temporairement le problème. En effet, les autres cheveux de la couronne vertex finiront par tomber quelque temps après l’opération pour créer de nouvelles parties dégarnies vous obligeant ainsi à réaliser une seconde greffe capillaire. Cela dit, rien ne vous empêche d’y recourir avant 30 ans pour corriger, par exemple, une chute de cheveux diffuse sur les tempes. D’ailleurs certains pratiquent même cette opération chirurgicale sur leur menton pour avoir de la barbe.

Greffe capillaire : peut-on la pratiquer à un âge avancé ?

Cette opération n’est réalisable à un âge avancé que si les conditions suivantes sont respectées :

  • La zone donneuse (couronne arrière) a une bonne densité de cheveux,
  • Le patient ne présente pas des risques de comorbidités,
  • Le cuir chevelu a une bonne vascularisation,
  • La calvitie n’est pas avancée.

Le plus important est de ne pas attendre que la calvitie atteigne le stade avancé avant de songer à pratiquer cette opération. À ce stade, la zone à recouvrir a une superficie trop grande pour subir une greffe esthétique, car les cheveux prélevés sur la zone donneuse seraient insuffisants. Notez par ailleurs que la densité des cheveux s’affaiblit avec l’âge.

Greffe capillaire pour quel profil ?

La greffe capillaire n’est pas destinée uniquement aux hommes. Les femmes peuvent également y recourir, elles peuvent en effet être également affectées par l’alopécie. Cette opération s’adresse donc à ceux qui ont des chutes de cheveux importantes qui dégarnissent leur front. De même, si l’alopécie rend visible la peau de votre crâne, sachez que vous avez le profil pour recourir à une greffe capillaire.

Cependant, lorsque votre calvitie est naissante, la méthode qui convient le mieux pour la corriger est celle de l’extraction d’unités folliculaires FUE. Elle est particulièrement utilisée sur les hommes de moins de 35 ans. Cette technique est moins utilisée pour les femmes, car elle nécessite généralement le rasage de la zone donneuse.

En revanche, quand la calvitie est déjà bien installée, c’est plutôt la méthode du Follicular Unit Transplantation (FUT) qui est la plus utilisée. Elle convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes. La greffe capillaire s’adresse donc aussi bien aux jeunes de plus de 16 ans qu’aux personnes âgées de 85 ans souffrant d’alopécie ou de calvitie. Ils doivent cependant être en bonne santé avant de pouvoir y recourir.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.magazinechic.com comme source. Merci. La Rédaction.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram