mercredi, février 26

Baptisé ZER0, cet avion, qui n’est encore qu’un concept, est propulsé par trois grandes hélices au lieu de moteurs à réaction. Une bonne nouvelle pour la planète ? On espère.

Le « flygskam », soit la honte de prendre l’avion, c’est bientôt fini. Enfin, pas tout de suite. Mais grâce au concept écologique du designer américain Joe Doucet, l’avenir du transport aérien peut au moins garder espoir de moins polluer. Son concept s’intitule ZER0, avec un chiffre à la fin pour signifier zéro émission. Il s’agit d’un avion qui remplacerait les moteurs à réaction par des hélices pour « pousser » l’engin, et le kérosène (le carburant des avions) par de l’énergie électrique avec des batteries ou même des générateurs à bord. Le designer prône l’efficacité à la vitesse puisque avec son concept, les avions iraient 20% moins vite. Le fait que les ailes soient plus grandes que la normale et qu’elles soient placées à l’arrière optimiserait la portance avec le moins de propulsion possible.

[MC] Magazine Chic - Avion Zéro

[MC] Magazine Chic – Avion Zéro

918 millions de tonnes de CO2. Joe Doucet n’est pas le premier à vouloir électrifier les avions. De la NASA à Uber en passant par Airbus, nombreux sont ceux qui misent sur l’électrique pour limiter l’impact environnemental du transport aérien. Mais tous les concepts sont destinés à de tout petits avions et non aux engins capables de réaliser des vols commerciaux. Joe pense que son avion peut être utile pour les vols court-courriers, responsables selon certaines études de la plupart des émissions de carbone. « Il me semble qu’il existe à la fois une technologie réalisable et un désir de la part des voyageurs de mieux voyager, même si le voyage prend un peu plus de temps », raconte le designer au site Fast Company.

[MC] Magazine Chic - Avion Zéro

[MC] Magazine Chic – Avion Zéro

Ceci étant dit, Joe Doucet n’est pas ingénieur aéronautique, ni spécialiste des moteurs électriques. D’ailleurs, il ne prétend pas avoir conçu un avion parfait et fonctionnel sans l’avis d’experts pour la partie technique. Mais il espère que les inventions comme celles-ci puissent aider le secteur à s’électrifier et à moins polluer. Comme les avions ont laissé 918 millions de tonnes de CO2 dans le ciel en 2018, on ne peut pas lui reprocher de vouloir trouver des solutions durables.

fb-share-icon586
14

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.magazinechic.com comme source. Merci. La Rédaction.

Facebook586
Twitter14
YouTube295
Instagram517