lundi, mars 16

En fouillant dans vos affaires, vous avez retrouvé de vieillies pellicules ? Vous ne vous rappelez plus de ce qu’il pourrait y avoir dessus, mais curieux comme vous êtes, vous aimeriez le découvrir ? Dans ce cas, pourquoi ne pas les développer ? Pour ce faire, vous pouvez vous rendre dans un laboratoire de développement photo. Eh oui, il en existe toujours… Ou alors, vous pouvez aussi vous procurer le matériel nécessaire et développer vous-même ces pellicules photos argentiques.

Où trouver un laboratoire de développement pour vos photos argentiques ?

Vous vous dites certainement qu’aujourd’hui, à l’ère du numérique, vous ne parviendrez plus à trouver de laboratoires de développement où vous pourriez faire développer des pellicules photos argentiques. Eh bien, détrompez-vous : bien qu’il soit vrai que de nos jours ceux-ci se font rares, de tels labos existent toujours ! Eh oui, vous pourrez par exemple trouver un labo de développement de photos à Sarreguemines, dans le département de la Moselle, pour faire développer vos photos en argentique. Vous pourrez également en trouver à Paris, Toulouse, Lille ou encore Lyon.

En effet, actuellement, grâce à la nostalgie, la curiosité, mais aussi à la mode, la photographie argentique perdure. Beaucoup de professionnels et amateurs continuent à utiliser des appareils photo argentiques, notamment parce que l’image de ce procédé bénéficie parfois d’une meilleure netteté et d’un piqué supérieur à l’image numérique. Pour certains, l’argentique est tout simplement l’un des meilleurs moyens de repousser leur limites. Pour d’autres encore, c’est sans conteste la meilleure école pour apprendre la photographie.

Si vous souhaitez faire développer vos pellicules, rendez-vous donc sur la toile. Quelle que soit votre ville, vous y trouverez sûrement un ou plusieurs sites de labo qui se feront une joie de mettre leur talent et leur expérience à votre service.

Développer des pellicules photos argentiques par vos propre moyens

[MC] Magazine Chic - Développer des photos argentiques : vous pouvez encore le faire en labo photo

[MC] Magazine Chic – Développer des photos argentiques : vous pouvez encore le faire en labo photo

Vous êtes passionné de photographie, mais jusque-là vous n’aviez utilisé que des appareils photo numériques ? Vous vous dites que développer ces pellicules vous-même pourrait être pour vous une expérience enrichissante ? Dans ce cas, voici comment faire pour effectuer un développement à la maison.

Le matériel

Vous aurez besoin une cuve de développement, d’un chronomètre, d’un thermomètre, d’un décapsuleur, et d’éprouvettes. Il vous faudra également une paire de ciseaux, et des pinces. Procurez-vous également les produits nécessaires aux bains et de l’eau déminéralisée.

La procédure

En fait, la cuve sera le contenant dans lequel il faudra que vous enfermiez votre pellicule. Elle s’accompagnera toujours d’une spire sur laquelle vous devrez placer votre film. Plus précisément, c’est cette spire qu’il faudra que vous introduisiez dans la cuve pour pouvoir procéder au développement. Pour récupérer le film, utilisez le décapsuleur afin de pouvoir ouvrir la cartouche. L’étape suivante consistera à préparer puis à verser dans la cuve les solutions chimiques. Cela se fera à l’aide d’un conduit interne qui vous permettra d’opérer sans que l’intérieur de la cuve ne soit jamais exposé à la lumière.

A noter que pour un développement de photos argentiques en noir et blanc, trois bains seront nécessaires. Vous devrez commencer par un bain au révélateur. Il faudra ensuite faire un bain d’arrêt pour finir par un bain fixateur. Une fois la pellicule immergée dans un des bains, il faudra veiller à toujours bien fermer le couvercle de la cuve. Sans cela, les produits pourraient s’échapper lors des agitations.

Vous vous demandez à quoi vous serviront le thermomètre et le chronomètre ? Eh bien, le premier vous permettra de savoir que vos produits seront à la bonne température d’usage avant de les verser dans la cuve. Quant au chronomètre il vous permettra de respecter le temps indiqué pour chaque bain.

Pour ce qui est de la dernière étape, celle-ci consistera à laver le film abondamment. Lors du lavage, veillez à garder autant que possible la même température que celle du traitement. Trempez ensuite la spire dans l’eau déminéralisée à laquelle vous pourrez éventuellement ajouter quelques gouttes d’agent mouillant. Sortez ensuite le film et suspendez-le enfin dans un endroit sans poussière. Dès qu’il sera sec, décrochez-le.

Vous n’aurez plus qu’à le couper par bandes et à placer immédiatement ces dernières dans une feuille de papier cristal pour terminer votre développement.

L’obscurité est primordiale

Toute la procédure devra se faire dans l’obscurité. Seul le lavage pourra s’effectuer à la lumière. Pour pouvoir procéder dans le noir, vous pourrez faire usage d’un manchon de chargement qui fera office de chambre noire. Pour en savoir plus sur cette tendance et tous les processus, les produits à utiliser et les mélanges à faire, rendez-vous ici

fb-share-icon604
14

About Author

Christian Lange est le fondateur et éditeur du site Magazine Chic. Il écrit également pour Destination Saint Barths. C'est un artiste et photographe belge. Il expose d’ailleurs régulièrement ses oeuvres à Paris, St Barth ou Cannes.... Après plusieurs années passées à Saint-Barth, il revient s’installer à Cannes. Il fut attaché de presse pour des tour opérateurs de prestige, entre autres. Il a une longue expérience professionnelle dans le monde de l’hôtellerie de luxe. Il conçoit aussi tout le graphisme et le design du site Magazine Chic. Il est aussi membre de l'OMPP (Organisation Mondiale de la Presse Périodique) depuis 1999. Carte de Presse N° 161

Facebook604
Twitter14
YouTube295
Instagram517