mardi, mars 17

I believe I can fly. La société savoyarde (basée à Annecy) Lazareth, spécialisée dans les prototypes auto-moto, est le fier constructeur de la « LMV 496 », la première moto volante. Oui, vous lisez bien, une moto volante qui roule et s’envole. Ce véhicule à quatre roues pendulaires est aussi bien une moto électrique (avec une centaine de kilomètres d’autonomie) homologuée pour la route qu’un drone après « transformation ».

Cinq modèles sont déjà en vente et ils coûtent un demi-million l’unité.

[MC] Magazine Chic - Moto volante by Lazareth

[MC] Magazine Chic – Moto volante by Lazareth

Transformers IRL. Pour décoller, il suffit — une fois à l’arrêt sur un terrain plat — d’appuyer sur un bouton pour convertir l’engin en drone (ou quadricopter). Dès lors, les quatre roues « ouvrent les bras » et passent en position horizontale. Doté de turbines d’une puissance de 1300 chevaux propulsées par un moteur thermique, l’engin est léger (140 kilos) et peut passer une dizaine de minutes en vol. Cela dit, s’il est homologué pour la route, il ne l’est pas encore pour le vol. Cinq prototypes de LMV 496 sont d’ores et déjà construits et en vente au prix de 496 000 euros. Avant de sortir son chéquier, deux conditions sont toutefois requises : avoir le permis A, naturellement, mais aussi une licence de pilote d’ULM.

Un ciel chargé. Bien qu’un cadre légal reste à trouver pour permettre à ces engins de circuler, de nombreux constructeurs rêvent déjà le ciel en autoroute. Les prototypes se multiplient, comme celui de la société néerlandaise PAL-V, « première véritable voiture volante » dont la commercialisation pourrait débuter en 2021. En France, c’est Franky Zapata, l’homme volant ayant inventé le fameux Flyboard, qui souhaite mettre sa technologie (la propulsion par turbines) au service d’une voiture volante. Son rêve ? Un véhicule made in Marseille pouvant voler entre 300 et 400 km/h sur une distance de 100 à 120 kilomètres. Le ciel ne va peut-être pas devenir un des plus beaux endroits de la Terre, mais il sera un des plus occupés.

Lire aussi : Wazuma n’est pas une sauce japonaise, c’est un véhicule du futur, Made in France by Lazareth.

fb-share-icon604
14

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.magazinechic.com comme source. Merci. La Rédaction.

Facebook604
Twitter14
YouTube295
Instagram517