À Cannes, la propriété détenue sur l’île Sainte-Marguerite depuis 10 ans par le magnat indien des affaires Vijay Mallya, est de nouveau mise en vente. Villa à céder pour… 45 millions d’euros !

L’histoire d’amour aura duré une décennie… Après avoir été acquise par l’homme d’affaires indien Vijay Mallya, c’est donc la seule propriété privée de l’île Sainte-Marguerite (au large de Cannes) qui est de nouveau sur le marché. Prix de vente : 45 millions d’euros. Le propriétaire avait pourtant eu un véritable coup de foudre, lorsqu’en 2008 la société Sothebys lui avait parlé de la villa. Il l’avait alors acquise entre 37 et 43.000.000 €, pour « retrouver le calme de la vie de famille et en particulier pour faire plaisir à sa mère, tombée sous le charme autant de la propriété que de son environnement préservé », avaient rapporté ses avocats.

Magazine Chic - Vijay Mallya

Magazine Chic – Vijay Mallya

Aujourd’hui – pour des raisons inconnues – Vijay Mallya (photo) se sépare de cette merveille. Prix de vente : 45 millions d’euros, pour l’unique propriété pied dans l’eau de Sainte-Marguerite qui fait face à Honorat, sa « petite sœur » de l’archipel de Lérins. Ce lieu magique garde toute sa part de mystère : jamais le promeneur ne parvient à voir la bâtisse. Même lorsqu’il s’aventure du côté de la plage des Pierres Plates ou de la crique Portet, il se heurte à un immense mur de pierres construit pour cacher les lieux.

« Grand Jardin se compose d’une demeure principale du XVIIe siècle, entièrement rénovée et restaurée, ainsi que d’un donjon du XIIIe siècle. Nichée sur un somptueux jardin paysager de 13.935 m2 agrémenté d’authentiques fontaines et bassins, la villa développe autour de 1200 m2 habitable », lit-on dans l’annonce de Magrey & Sons, agence immobilière de la Croisette, qui se charge entre autres de la vente.

Magazine Chic - Vijay Mallya

Magazine Chic – Vijay Mallya

Le bâtiment principal, appelé Villa du gouverneur, s’organise sur deux niveaux : un rez-de-chaussée, composé d’une cuisine de 40 m2 donnant sur un bassin d’époque de 150 m2, un double salon, une cheminée sur la terrasse et une salle à manger. Au 1er étage : la chambre des maîtres, un dressing donnant sur une terrasse surplombant l’intégralité des terrasses en partie sud et deux autres chambres.

Grand jardin comprend également la Maison des métayers (trois suites), la Tour avec entre autres une salle de musique, des plafonds en ogive d’une hauteur avoisinant les 5 mètres et une terrasse panoramique dominant l’ensemble de la propriété, avec vue sur Saint-Honorat. Bien entendu, la propriété est dotée d’une piscine de 150 m2 et d’un héliport accessible à tous types d’appareils. De vrais atouts (auxquels il manque un embarcadère) qui devraient attirer les plus grandes fortunes.

Par son réseau de diffusion, l’agence immobilière cannoise touche des clients du monde entier. « Nous diffusons l’information sur les différentes zones d’où sont originaires nos clients : Scandinavie, Benelux, États-Unis, Moyen-Orient mais aussi l’Asie et la France, bien entendu » explique Alexandre Goldstein, chargé du dossier. On rêverait que la ville se porte acquéreur de cette beauté et qu’elle revienne aux Cannois. On ne peut faire que cela… Rêver.

Source : Nice Matin

0

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.magazinechic.com comme source. Merci. La Rédaction.

Comments are closed.

Abonnez-vous - Suivez-nous

Facebook283
TWITTER
YouTube222
Instagram15