mardi, novembre 17

Ce mardi 7 avril, Jack Dorsey, fondateur et patron de Twitter a annoncé, via son compte Twitter, qu’il allait donner 1 milliard de dollars pour la lutte contre la pandémie de coronavirus Covid-19. Cette somme représenterait environ 28 % de sa fortune personnelle, explique-t-il, une fortune qui est estimée à environ 3,6 milliards. Pour atteindre cette somme, il va petit à petit céder des actions de Square, son autre société spécialisée dans le paiement numérique.

L’entrepreneur de 43 ans a précisé que les fonds seraient attribués de façon « transparente ». Pour ce faire, il partage via un tableur (https://docs.google.com/spreadsheets/d/1-eGxq2mMoEGwgSpNVL5j2sa6ToojZUZ-Zun8h2oBAR4/htmlview), chacun de ses dons, en indiquant leur montant, leur cible et leur objectif. Ainsi, il a déjà donné 100 000 dollars à America’s Food Fund pour garantir aux Américains les plus vulnérables, l’accès aux produits alimentaires de base. Il a également donné ce jeudi, 2 100 000 dollars à Mayor’s Fund LA, afin d’aider les victimes de violence conjugale à Los Angeles, des violences favorisées par le confinement rendu obligatoire.

Cette liste de dons est amenée à se développer jour après jour. Chaque citoyen du monde peut ainsi suivre l’évolution des subventions de patron et fondateur de Twitter, via son tableur, mis en ligne pour le grand public.

Jack Dorsey n’est pas la première personnalité américaine et milliardaire à participer activement à la lutte contre la pandémie liée au coronavirus Covid-19, en donnant une part de sa fortune, il est cependant pour le moment le plus généreux. Entre autres donateurs, nous comptons Jeff Bezos, le fondateur et patron de la société Amazon, considéré comme l’homme le plus riche du monde. Celui-ci a promis de donner 100 millions de dollars pour le combat contre le coronavirus, ce qui représenterait environ 0,08 % de sa fortune personnelle. Bill Gates verserait 100 millions de dollars, soit 0,1 % de sa fortune. Quant à Mark Zuckerberg, le créateur du site de réseau social Facebook, ses dons s’élèveraient à 25 millions de dollars, soit 0,04 % de ses économies, afin de soutenir la recherche pour traiter le coronavirus Covid-19.

Mais Jack Dorsey, le patron de Twitter, voit encore plus loin et nous parle déjà de l’après-confinement : « Quand nous aurons désamorcé cette pandémie, l’argent sera redirigé vers la santé et l’éducation des filles, ainsi que le revenu universel », explique le fondateur de Twitter dans une série de tweets. Ces causes lui tiennent à cœur parce qu’elles lui paraissent être les « meilleures solutions à long terme aux problèmes existentiels que rencontre le monde ».

Alors que la crise économique liée à la pandémie du coronavirus et au confinement obligatoire a mis des millions de travailleurs au chômage, le revenu universel refait surface partout dans le monde, dans l’esprit de nombreux politiques et hommes d’affaires. Un revenu de base pour tous les citoyens permettrait d’atténuer les inégalités, lesquelles sont aujourd’hui accentuées par la crise économique liée au Covid-19.

Finalement, Jack Dorsey et ces autres donateurs font partie d’un système qui ne tient pas la route face à une crise d’une telle ampleur. Espérons que cette crise sanitaire n’aura pas été vaine et permettra à l’avenir un système plus pérenne basé sur l’entraide.

About Author

Après des études en langues étrangères appliquées et un poste de rédactrice au sein d’une grande société parisienne, Laula est devenue relectrice/correctrice indépendante. Sensible à ce qui touche à l’enfance, à la science et à la psychologie, elle est heureuse de partager son regard sur le monde en prêtant sa plume à Magazine Chic.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram