Pour ce troisième numéro, il m’apparaissait intéressant de vous emmener là où toutes ces idées ont germé : sur la magnifique île de Saint-Barthélemy. C’est une petite île de 21 km2 plantée là, au milieu de nulle part, dans l’arc antillais. À Saint-Barth, tout est possible. Durant mes douze années de vie, sur l’île j’ai vu une petite caissière de superette devenir masseuse, un pousse-bouton devenir photographe. Un photographe devenir Sushiman. Pas étonnant donc, qu’une ânesse bâtée ambitionne de devenir shérif.