Le Mardi 19 Février, je décide de partir rencontrer Pierre Lamblin, artiste cannois, qui occupe sa galerie au 18 Quai Saint-Pierre, juste en face du port de Cannes. Couleurs, formes, matières et même réseaux sociaux sont au rendez-vous.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons un retour en arrière et mettons un projecteur pour éclairer cet artiste qui a le mérite d’être reconnu pour son talent. Avant d’être artiste, Pierre Lamblin a endossé plusieurs costumes. Il a été ingénieur, directeur d’agence de communication et entrepreneur, Mais, le passé finit toujours par nous rattraper. Créatif dès son plus jeune âge, il décide de revenir à son premier amour de jeunesse : l’Art.

Nous discutons sur ses créations artistiques. Je vois un homme amoureux de son métier. J’ai été surprise par sa passion artistique qu’on peut entendre dans l’utilisation de ses termes, il a son propre jargon. Sa gestuelle en dit long sur sa personnalité, un homme sûr de lui avec des convictions. Ce qui l’anime le plus, c’est l’art de manier le beau, mais aussi l’art de manier les mots.

Du point de vue artistique : Il utilise quatre styles différents, les tableaux, les tags, les lettres découpées et les animaux en aluminium. J’aime beaucoup ce mélange qui permet de donner un choix aux personnes qui regardent ses créations. Oui, on a le luxe d’avoir le dernier mot, et nous ne sommes pas cantonnés qu’a un seul type d’œuvres. Au niveau des matières, il utilise de l’époxy, qui se veut épaisse, dure et transparente. Elle a pour fonction d’encapsuler l’œuvre pour l’éternité. En dessous, on retrouve soit de la peinture, soit un mélange de digital dont l’impression sur vinyle ou nous pouvons avoir aussi de la matière brute telle que l’aluminium brossé.

Magazine Chic - Pierre Lamblin

Magazine Chic – Pierre Lamblin

En continuant la visite de la galerie, je suis étonnée, de voir non plus un tableau mais une sculpture murale. Sur ce prototype, la volonté de l’artiste était de pouvoir toucher une œuvre. Pas comme dans un musée, où l’on ne peut que regarder les œuvres. On tombe ici, sur une œuvre décorative qui a un sens. Une signification aussi. Elle est de forme circulaire, on peut la faire tourner d’un côté comme de l’autre, de couleur grise et noire, et au centre on peut apercevoir un labyrinthe, oui mais pas seulement. Voyons ça sous un autre angle. L’œil d’artiste comme Pierre Lamblin met en évidence un mèze repris de la cathédrale de Chartres. Ajoutons à cela une bille dans ce mèze qui sera dans une matière spécifique. Je trouve cette création vraiment géniale, par son design moderne qui trouvera facilement sa place dans une pièce de votre maison mais aussi parce qu’elle apporte un côté ludique par la bille qui permettra aux enfants de s’amuser au labyrinthe sans se perdre et aux parents d’admirer cette si belle sculpture. C’est un pari gagnant-gagnant.

L’artiste n’a pas finit de nous surprendre… Je tombe sans me faire mal sur un animal. Animal coloré, forme géométrique : triangle. On parle ici d’un ours. L’artiste met en évidence les couleurs chaudes comme le rouge et la végétation, couleur verte. Quand on analyse plus près cette création, on remarque que Pierre Lamblin traite d’un sujet qui concerne la masse humaine également : le réchauffement climatique. Je suis émerveillée par la façon dont il arrive à nous projeter à la fois à l’intérieur de l’animal par les strates qu’il a crée mais aussi pour nous rappeler que les calottes glaciaires disparaissent petit à petit et laissent ses traces de profondeur sur cette œuvre. L’artiste nous rappelle un message de sensibilisation au climat.

Magazine Chic - Pierre Lamblin

Magazine Chic – Pierre Lamblin

Nous allons à l’opposé de la galerie, et on se pose une question. Mais pas n’importe laquelle. L’artiste a crée ici un tag rouge et aussi un hashtag pour faire référence au réseau social, le petit oiseau bleu qui nous paraît tellement banal aujourd’hui : Twitter. Cette interrogation sous forme d’affirmation avec un hashtag représente l’amour « Do You Love Me ».

Un tableau noir avec une écriture rouge. J’aime beaucoup cette création car elle fait appel non seulement à ce que pense l’artiste mais aussi sur ce que nous pensons de son travail. Il arrive également à nous délivrer ce message d’amour à travers l’utilisation du signe infini dans cette création… et aussi sur des bijoux. Un bracelet qui reprend ce message et le signe infini qui fait office de fermoir.

Après avoir fait le tour de la galerie, je me rends compte qu’il est déjà l’heure de quitter l’univers de Pierre Lamblin et de quitter aussi un homme sympathique, créatif, soucieux des détails artistiques, du travail bien fait. J’ai tout simplement été emballée par ses créations, et les messages qu’il diffuse à travers celles-ci.

Je finirai l’article par une citation de Paul Valéry : « Une oeuvre d’art devrait toujours nous apprendre que nous n’avions pas vu ce que nous voyons ».

About Author

Angela est née dans le Nord de la France. Enfant, elle passe la majeure partie de ses vacances sur la Côte d’Azur : région dont elle est tombée amoureuse. A 26 ans, elle décide de s’installer définitivement à Cannes. Elle rédige des articles sur des artistes pour un magazine Bordelais nommé TOP GIR. Elle édite également son blog consacré à des artistes : La Plume d'Angela. Aujourd’hui, elle collabore avec Magazine Chic en apportant une touche rédactionnelle. Elle a obtenu sa carte de presse N° 2656 de l'OMPP (Organisation Mondiale de la Presse Période) en Août 2019.

Comments are closed.

Abonnez-vous - Suivez-nous

Facebook365
TWITTER36
YouTube309
Instagram926