lundi, mars 16

Vers l’infini et au-delà ? La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic compte désormais près de 8.000 personnes sur sa liste d’attente pour aller dans l’espace, a annoncé la firme américaine fondée par le milliardaire Richard Branson. Un chiffre qui a plus que doublé depuis fin septembre 2019.

L’entreprise, qui prévoit d’envoyer ses premiers clients dans l’espace d’ici à l’été 2020, avait cessé de vendre formellement des tickets après son premier essai dans l’espace en décembre 2018. Elle avait alors annoncé avoir enregistré 603 réservations fermes en provenance de 60 pays, à un prix oscillant entre 200.000 et 250.000 dollars le ticket (entre 184.000 et 230.000 euros), pour un montant total de dépôts de 80 millions de dollars (73 millions d’euros). Mais même après la fermeture des commandes, Virgin Galactic avait continué à recevoir de nombreuses demandes, pour atteindre 7.957 le 23 février dernier.

Face à cet afflux de commandes, la société créée en 2004 a lancé ce mercredi une nouvelle opération de vente de sièges, baptisée «One Small Step» («Un petit pas» en français), en référence à la formule de Neil Armstrong lorsque celui-ci a posé en premier le pied sur la Lune le 21 juillet 1969. Elle propose aux aspirants spationautes de payer un acompte de 1.000 dollars, remboursable, pour leur permettre d’être prioritaires lorsque les prochains tickets pour l’espace seront disponibles. Mais Virgin Galactic, en concurrence directe sur ce créneau avec Blue Origin, l’entreprise fondée par le patron d’Amazon Jeff Bezos, ne précise pas le coût total du billet.

Un vol d’essai en Californie en février 2019, auquel a pris part une passagère, Beth Moses, responsable de Virgin Galactic pour l’entraînement des futurs clients, a permis de donner un avant-goût de l’expérience que les touristes spatiaux de la firme américaine pourront vivre. Le vaisseau de Virgin Galactic, baptisé SpaceShipTwo, est largué en altitude par un avion porteur, comme une bombe, puis il allume son moteur de fusée pendant environ une minute pour grimper droit vers le ciel et atteindre l’espace. A l’apogée de la trajectoire, les passagers flottent plusieurs minutes en apesanteur. Puis le vaisseau redescend et plane jusqu’à la piste d’atterrissage.

fb-share-icon604
14

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.magazinechic.com comme source. Merci. La Rédaction.

Facebook604
Twitter14
YouTube295
Instagram517