vendredi, juin 26

Le Regard bleu : Chronique d’un couple au cœur d’un XXe siècle captivant, c’est le titre du livre de Josette Daisomont, publié par les Éditions du Tiroir.

« Une chose frappait lorsqu’on le rencontrait : son regard. Il était bleu. Pas un bleu froid, ni un bleu triste ou pâle, ni un bleu d’acier : un bleu empreint de bonté. D’ailleurs pour moi, il était bon-papa. Le jeu de mots est facile mais c’est cela qu’il était et je crois qu’il en était fier et secrètement heureux. Cinquante-huit années nous séparaient. Il était mon grand-père mais les aléas de la vie en avaient fait un père. »

On le devine ; ce « regard bleu » n’est autre que celui du grand-père de l’auteure, Joseph-Henri Wilms, qui posait, et sur les choses, notamment la montagne qu’il adorait, et sur les personnes, à commencer par sa femme, un regard fort où se lisaient tendresse et amour. Au travers de ce « regard bleu », ce livre dépeint une chronique familiale, le quotidien d’une certaine bourgeoisie, au cœur du XIXe siècle. L’auteure nous révèle ainsi une Belgique étonnante, où la vie artistique occupait une place essentielle.

Le monde n’en était alors qu’aux prémices de l’électricité. Au fil du livre, les personnages évolueront dans leur histoire tout en nous faisant voyager dans l’Histoire : ils traverseront les deux Guerres mondiales, dont ils ressortiront à jamais changés, vivront des bouleversements économiques, sociaux, mais aussi technologiques, avec l’avènement de la téléphonie ou encore des voitures… Ils seront les heureux spectateurs de nombreuses découvertes et d’une prouesse encore jamais réalisée auparavant : celle de l’homme marchant sur la Lune… Une époque riche et passionnante qui les façonnera jour après jour ; une époque dont nous sommes aujourd’hui les héritiers…

Le livre repose sur une documentation étoffée de ce à quoi ressemblait le monde d’antan. Joliment illustré, que ce soit par des documents familiaux ou historiques, Le Regard bleu s’intéresse aux petites et grandes passions du personnage principal, un homme simple mais exceptionnel, non par ce qu’il a accompli, mais par le regard qu’il posait sur les êtres et les évènements qu’il vivait… On doit cette richesse de la description des faits à la grand-mère de Josette Daisomont, très méticuleuse, et qui avait coutume de tout noter.

Le premier tome du Regard bleu s’achève alors que la Seconde Guerre mondiale vient à peine de commencer, à la fin de l’année 1941. C’est, en parallèle, un vrai bouleversement également dans la vie d’alors de l’auteure (et petite-fille du personnage central) : ses parents se séparent et son grand-père va dorénavant occuper le rôle du père. Tout au long de cet ouvrage, c’est à cet homme singulier que Josette Daisomont rend un hommage poignant…

Paru aux Éditions du Tiroir, Le Regard bleu est disponible entre autres dans les magasins Club ou Fnac, mais aussi dans certaines librairies indépendantes, comme « Mot Passant », « Jaune » ou encore « Graffiti ».

Essentiellement axées sur la bande dessinée, les Éditions du Tiroir ont vu le jour fin 2019 grâce à la volonté de trois passionnés de la BD : Christian Lallemand, Pierre Daisomont et André Taymans. Séduit par le livre de Josette Daisomont, le comité de rédaction des Éditions du Tiroir a voulu donner sa chance, et à cette histoire, et à l’auteure, à l’heure où publier à compte d’auteur s’avère généralement peu salutaire et porte rarement ses fruits.

En attendant le tome 2, plongeons-nous encore et encore dans ces belles pages d’une autre époque, foisonnante de vie et de promesses…

fb-share-icon605
14

About Author

Après des études en langues étrangères appliquées et un poste de rédactrice au sein d’une grande société parisienne, Laurianne est devenue relectrice/correctrice indépendante. Sensible à ce qui touche à l’enfance, à la science et à la psychologie, elle est heureuse de partager son regard sur le monde en prêtant sa plume à Magazine Chic.

Facebook605
Twitter14
YouTube295
Instagram432